Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> Recherche

Recherche

  • Rapport annuel d'activité 2015

    Rapport annuel d'activité 2015

    Espérer, convaincre, mobiliser !

    A l’heure où notre organisation pyramidale renouvelle l’ensemble de ses mandats, depuis les élus des Associations de pêche, aux Fédérations départementales en passant par les organisations régionales et bien entendu la FNPF, je dédie ce rapport d’activité annuel à ceux d’entre nous qui cessent leurs fonctions.

    Je veux remercier ces milliers de bénévoles qui, au quotidien, animent avec ferveur l’un des plus anciens et vastes mouvements associatifs français.

    Je souhaite aussi la bienvenue aux nouveaux élus qui, à leur niveau, sauront, j’en suis convaincu, poursuivre nos aspirations à une activité en harmonie avec la nature et utile pour notre société.

    Je veux aussi les convaincre sur notre volonté d’oeuvrer, conformément aux missions qui sont les nôtres, pour un loisir ouvert, simple et qui procure une infinie diversité de sensations. J’émets le voeu qu’ensemble nous poursuivions notre combat pour des cours d’eau respectés, un patrimoine biologique diversifié et préservé, et une mobilisation des partenaires institutionnels.

    L’année 2015 est avant tout une année d’intense mobilisation dans le cadre des grandes réformes du gouvernement, en particulier le projet de loi sur la biodiversité pour lequel nous avons réussi à adapter la loi pêche de 1984 dans une démarche de reconnaissance de nos outils de gestion, de simplification de la réglementation et de protection de certaines espèces. Nous avons largement fait état de notre souhait d’une réforme des instances de gouvernance de la biodiversité tout en défendant la spécificité de la politique de l’eau.

    Hélas, 2015 est également une année de recul net de certains outils de protection de nos biens communs (eau, biodiversité) en particulier les outils qui participent de l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau. A n’en pas douter, ces orientations sont à contre-courant du mouvement d’intérêt général grandissant des citoyens pour la nature et l’eau, à leur désir de se réapproprier leur environnement.

    De ce point de vue pour la deuxième année consécutive le nombre d’adhésions au monde de la pêche augmente légèrement, signe positif de la sensibilité de plus en plus marquée, sans distinction d’âge, de sexe ou géographique, pour nos rivières.

    Claude Roustan, Président de la FNPF

  • Rapport annuel d'activité 2014

    Rapport annuel d'activité 2014

    La croisée des chemins : c’est ainsi que je qualifierai l’année 2014.

    Même si aujourd’hui, le statut et la compétence des Structures Associatives de la Pêche de Loisir sont reconnus par tous les acteurs environnementaux. Même si cette reconnaissance est inscrite dans la loi, nous ne pouvons nous empêcher de veiller à la défense des intérêts de nos milieux aquatiques sans lesquels nous n’aurions pas de raison d’être. Dans un contexte législatif extrêmement mouvant, cherchant l’atteinte de la consécration du principe de sauvegarde de la biodiversité, la politique de l’eau est au seuil d’une évolution majeure. Tout au long de l’année 2014, avec les moyens qui sont les nôtres, pendant les préparatifs du projet de loi biodiversité, nous avons salué les efforts entrepris pour améliorer les outils et les principes favorisant la biodiversité tout en restant vigilants sur les risques de dérives qui menacent la politique de l’eau. Nous avons donc choisi de travailler avec les services du Ministère sur de nombreux amendements. 2014 a été marquée par une très importante augmentation de nos effectifs. Au-delà de notre satisfaction pour les efforts déployés par l’ensemble du réseau associatif, les bénévoles et les partenaires, nous souhaitons pérenniser cet engouement et pour ce faire nous devons mieux connaître nos adhérents pêcheurs. Ainsi, la fin de l’année a vu l’aboutissement d’une première étude encore inédite sur le poids économique que représente le loisir pêche en France et la poursuite d’une étude sur les produits cartes de pêche. Les résultats de la première étude établissent que l’impact économique que représente aujourd’hui notre loisir est loin, très loin d’être anecdotique. Ce qui nous permettra à l’avenir, je l’espère, de faire prévaloir l’intérêt de nos adhérents, grands contributeurs à la protection de notre ressource commune, face à l’intérêt d’autres acteurs bien moins sensibles à la préservation de notre patrimoine…
    Je formule l’espoir qu’à la croisée des chemins, nous, acteurs de l’eau et des milieux aquatiques, associatifs, privés ou publics saurons trouver la bonne voie pour assurer l’avenir des ressources que la nature nous a offertes.

    Claude Roustan, Président de la FNPF

2 résultats sur 2